Le casque, indispensable !

21 novembre 2017

Nous tous, pilotes de vélo sur route ou chemin, le port du casque est indispensable. La tête est l’élément le plus sensible du corps humain, c’est pour cela qu’il faut la protéger.

Elle est loin l’époque, où le peloton se promenait sur les routes du tour de France sans casque. L’UCI l’a imposé en 2003, malgré la réticence des coureurs.

La performance

L’élément le plus important sur un casque de vélo, est sa capacité à protéger. Pour cela, il existe une technologie très fiable, MIPS « Multi-directional Impact Protection System ». Développé par une entreprise Suédoise, elle est utilisé chez les plus grandes marques parce qu’elle est une référence. Lors d’un achat n’hésitez pas à demander conseil au près de votre vendeur et tout d’abord pour cette technologie.

Le second critère lors de l’achat est le poids du casque autant pour un meilleur confort que pour le maintien. Il n’y a rien de pire que d’avoir sur la tête un casque qui ne tient pas en place, celui-ci doit être tout d’abord léger, aéré et confort. Surtout lorsque vous faite le Roc d’Azur sous 25 degrés, il est important d’avoir un casque agréable à porter par conséquent vous serez concentré sur l’objectif.

Un troisième critère, qui n’est pas essentiel chez tout le monde, l’aérodynamisme. Très utile lorsque nous faisons du contre la montre ou du vélo de piste, l’apport de celui-ci n’est pas négligeable. Avec un profil très aérodynamique et sans les aérations.

Changement de mentalité

Dans le monde amateur, il n’est pas rare de croiser des cyclistes sans casque tandis que c’est obligatoire pour les pros. Sans leur faire offense, ceux sont principalement des personnes de plus de 50 ans. Surement nostalgiques du temps de Marco Pantani avec son bandana ou de Bernard Hinault sur le Mont Ventoux. La plus part du temps, ils ne portent qu’une simple casquette alors que rien ne remplace un casque… messieurs, il est temps de changer ! Même dans les randonnées du dimanche, les organisateurs demande le port du casque. Malheureusement, un accident est si vite arrivé par conséquent vaut mieux se protéger.

Le style

Les marques l’ont bien compris, avec le développement du vélo en ville le style prend une part importante dans l’achat d’un casque. Qu’il ne soit pas trop « race » mais plutôt « vintage », il en existe de toutes sortes et de toutes les couleurs.
Il faut rappeler qu’en France, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Qu’ils soient dans le siège enfant ou conducteurs et cela depuis le 22 mars 2017.

 

Sources des images: https://www.mipscorp.com

Articles en relation

Escadron du guidon © 2017 - 2019